Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 10:20
A suivre la couverture médiatique du "mouvement étudiant" actuel, on serait tenté de constater l'émergence d'une réaction étudiante anti-blocage des facultés : une majorité d'étudiants hostiles à l'interdiction d'entrer dans les établissements d'enseignement supérieur, opposée à une minorité agissante, organisée et politisée, qui agit "institutionnellement" dans le sens inverse, notamment par l'organisation d'assemblées générales "décisionnelles".

Or cette situation n'a rien de nouveau, il en a toujours été ainsi. Pourquoi dès lors l'instrumentalisation et les dérives des groupes agissants font-ils à ce point l'objet de reportages télévisés ; pourquoi la parole est-elle ainsi accordée aux "anti-blocage" ?

La réponse vient sans nul doute de l'élection de Nicolas Sarkozy. Soit que la parole de ces étudiants en ait été libérée, qu'ils se sentent désormais autorisés à revendiquer le libre accès à leurs facs. Soit que les médias dans leur ensemble prennent acte de la nouvelle direction présidentielle et donnent une parole publique à ceux qui en étaient privés jusque là - ce qui confirmerait, une fois de plus, la proximité entre supports d'information et pouvoir politique dans notre pays.

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert H.
commenter cet article

commentaires