Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

27 juin 2006 2 27 /06 /juin /2006 13:46

On peut gloser à l'infini sur les choix du sélectionneur de l'équipe de France de football (j'y ai contribué !), reste la question fondamentale, celle de sa légitimité à recommander et imposer des orientations à ses joueurs. Domenech a été un bon footballeur, mais ce qui le sépare irréductiblement de la plupart de ses joueurs, c'est qu'il n'a pas été champion du monde ni champion d'Europe - en équipe nationale et en club - contrairement à eux.

Les plus anciens des joueurs de l'équipe de France de football (la majorité d'entre eux, donc) ont remporté tous les titres qu'un joueur de football peut conquérir ; ils jouent ou ont joué dans les plus grands clubs du monde. Par delà la personnalité de Raymond Domenech, et de celle de tout entraîneur ayant son profil, c'est son déficit de légitimité qui obère l'exercice de sa fonction.

Seul un entraîneur aussi titré que les joueurs pourraient les contraindre au changement fondamental qui ferait de l'équipe de France un groupe au jeu irrésistible. L'équipe actuelle est tournée vers la conservation du ballon, ce qui s'explique largement par sa moyenne d'âge : la récupération du ballon demande davantage de vigueur et de tonicité que sa conservation.

L'équipe de France ne prend pas de risque, elle ne varie pas son jeu (passe courtes/passes longues ; raz-de-terre/en l'air ; contruction/tir au but...), alors que ses meilleurs joueurs brillent dans des clubs tournés vers le jeu à haut risque. La France ne contre-attaque pas, dribble peu, elle construit son jeu par redoublements de passes, très souvent renvoyées à l'expéditeur. Elle a du mal à marquer parce que dans ces conditions, l'équipe la plus médiocre dispose du temps nécessaire pour se reformer en une défense quasi hermétique. Les joueurs français conservent le ballon de peur de le perdre.

Le prochain entraîneur - quel que soit son nom - devra être aussi titré que les plus titrés de ces joueurs, sans quoi l'équipe de France continuera de traîner sa dépression nerveuse sportive actuelle.

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert H. - dans robert.holcman
commenter cet article

commentaires