Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

16 avril 2007 1 16 /04 /avril /2007 10:21

Depuis quelques semaines, l'observateur attentif de la campagne présidentielle (il paraît que nous sommes très nombreux cette fois) s'étonne de la pause constatée dans les joutes entre principaux candidats. Sur les chaînes de télévision et les antennes de radio, ce n'est plus que la litanie des petits candidats qui viennent, chacun pour sa boutique, nous expliquer qu'ils n'ont aucune chance d'être élus mais qu'en revanche ils veulent bien témoigner.

Chasse, pêche, vélo, semences, travailleurs, travailleuses, bureaux de poste et bistrots... nous sommes abreuvés de revendications catégorielles cependant que les candidats éligibles, les seuls à porter (en principe...) un projet global et cohérent de société, sont inaudibles. Non seulement, cette fois, aucun débat ne met en présence les candidats - ce qui s'est produit par le passé, quoiqu'on en dise - mais l'affrontement idéologique, fondateur de la démocratie, est escamoté ou tourné en ridicule, comme s'il fallait avoir honte de débattre des choix de société pour les cinq ans à venir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert H. - dans robert.holcman
commenter cet article

commentaires

Pivoine 17/04/2007 09:02

La politique du vide un nouveau concept?????
La campagne électorale finie, faudrait-il encore qu'elle est commencée un jour.....
Passes une bonne journée,

Robert H. 17/04/2007 10:15

Je te suis tout à fait, on peut regretter le choix fait par les militants socialistes à l'automne dernier : la sélection de Laurent Fabius ou de Dominique Strauss-Kahn, opposés à Nicolas Sarkozy, nous aurait offert un affrontement droite/gauche autrement punchy !
A bientôt,
Robert