Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

9 mai 2007 3 09 /05 /mai /2007 17:00

Le changement climatique est devenu le sujet à la mode. Les mêmes ingénieurs météorologistes qui nous expliquaient, quinze ans auparavant, que la fin des saisons n'avaient rien à voir avec un quelconque déréglement du climat, agitent désormais le tocsin en nous promettant l'Apocalypse si l'on continue à se servir de l'électricité et à voyager en avion. Incapables de nous donner le temps qu'il fera dans quatre jours, ils nous décrivent au dixième de degré près le climat dans cent ans.

Le plus probable est que la température moyenne du globe va s'élever et que l'Homme, dans son génie, va trouver les solutions techniques et organisationnelles pour y faire face. Mieux encore, on peut imaginer que les défis technologiques soulevés seront source de richesse et d'emplois : les travaux publics rendus nécessaires par l'élévation des océans, à eux seuls, susciteront une activité sans pareil dans l'histoire de l'Humanité.

A se focaliser sur ce qui n'est pas un vrai problème, on se détourne de la catastrophe à l'oeuvre : la destruction du vivant sur notre planète. Ce n'est pas du réchauffement climatique que les espèces vivantes souffrent, c'est de la prédation humaine. L'exploitation dévastatrice des animaux par l'être humain laisse sans voix. A la souffrance sans limites infligée aux autres espèces vivantes, l'Homme surajoute la destruction programmée d'un part importante de la biodiversité. Cette tendance à l'oeuvre est sans retour : autant on pourra lutter contre l'élévation des températures, autant rien ne fera revenir des espèces disparues. La faune sauvage disparaît de la surface de la terre ; nous avons transformé les animaux en matière première ; seuls les animaux domestiques ont un sort enviable... en tout cas généralement.

L'Homme est prétendument à la recherche de la vie dans l'univers, mais pour quoi faire ? Si, demain, on découvrait une planète peuplée de chiens, de chats, ou de perroquets, ce serait une découverte tonitruante pour la science, mais que ferait-on ? Comment communiquerait-on ? Nous sommes tellement habitués à asservir le vivant que nous n'envisageons même pas d'imaginer les moyens de communiquer avec lui. Les tentatives de dialogue avec les grands singes sont une caricature de cette incapacité : apprendre le langage de signes ou habituer des chimpanzés à appuyer sur des touches marquées de représentation de fruits, peut-on raisonnablement dénommer cela de la communication ? Toutes les explications avancées depuis des siècles vont dans le même sens : les animaux ne cherchent pas à communiquer (quand ils sont considérés comme des êtres vivants), ils sont territoriaux, agraires, en meutes, solitaires... tout ce qu'on veut mais pas sujet d'une communication possible. Mais a-t-on jamais cherché à réellement communiquer avec eux ? Qui a dit que " Se mettre en relation avec " (définition du terme communiquer) devait passer par le langage articulé ? Avant que de se lancer à la recherche d'espèces vivantes dans le cosmos, l'Homme devrait s'entraîner à vivre, et à laisser vivre, celles de la terre. Sauf à imaginer que la conquête spatiale n'a d'autres visées que l'exploitation de l'univers à l'image de l'exploitation dévastatrice de notre planète.

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert H. - dans robert.holcman
commenter cet article

commentaires

Pivoine 10/05/2007 10:23

Bonjour Robert... Aujourd'hui je suis bolnde...naaaaaannnn je vois pas.... Je t'ai eu!Le jours ou je serais blonde il pleuvra des vaches!!! Je te l'avais dis qu'il y avait des gens bien sur les blogs!!! Une vraie créme Christian!!! Bisouss passes une bonne journée!!

Robert H. 10/05/2007 10:40

Merci encore Pivoine, ton blog est devenu un vrai média... Chapeau !
Robert

christian JULIA 10/05/2007 09:53

J'arrive de chez la Piv', elle a raison, il est méga bien ton blog !
Bises

Robert H. 10/05/2007 10:13

Merci ! A très bientôt alors.
Robert H.

Pivoine 09/05/2007 18:36

En voyant le titre je me suis dis chouette on va parler d'autre chose que de politique et se changer les idées...
On peut t'appeler pour animer les mariages, anniversaires, enterrement de vie de jeune filles etc???T'es trop drôle en ce moment(-;Tu ferais un malheur!!!! lol
trêve de taquinerie, nous sommes des mammifères si prétentieux que nous avons pensé que nous pourrions tout contrôler...Quelle manque de modestie de notre part, notre prétention nous coute et nous coutera chère.....
Fonte des glaces, réchauffement climatiques, espèces qui disparaissent...Nous apprenons le respect à nos enfants, donner ce respect fait partit des valeurs à leur transmettre, nous sommes arriver il n'y a pas si longtemps que ca sur ce beau globe bleu finalement....Ne prenons pas plus de place que nous le devrions...
Je mets ton article en lien avec celui de  malaika qui traite du sujet...Si cela t'intéresse va lire son billet du jour elle y a mit deux sites plutôt pas mal faits du tout, pour l'écologi le blog de christian est bien aussi vive les bloggeurs babas coollllll!!!
Bonne soirée, amicalement

Robert H. 10/05/2007 09:41

Hello Pivoine,
Ce n'est pas en effet sur mon blog qu'il faut aller pour se distraire, mais l'offre est abondante dans ce dernier domaine, non ? Notamment, l'un des plus prestigieux désormais, les plus consultés, les plus drôle aussi... tu vois duquel je veux parler ? Rires...
A bientôt,
Robert