Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

1 mai 2006 1 01 /05 /mai /2006 13:44

Chômeurs, demandeurs d'emploi, inscrits à l'ANPE... on pourrait croire à écouter, regarder et lire la presse que ces trois notions sont identiques. Ne nous affirme-t-on pas de manière péremptoire et à l'unité près le nombre de chômeurs ou de demandeurs d'emploi en France ? Pourquoi alors, tel ou tel homme politique avance-t-il des chiffres majorés de 1 million voire de 2 millions ?

Les choses sont plus compliquées... comme toujours.  Les chômeurs sont les demandeurs d'emploi inscrits à l'ANPE (Agence nationale pour l'emploi) pour retrouver un emploi. Jusque là tout va bien. Mais ces personnes inscrites sont réparties dans huit catégories différentes suivant deux critères fondamentaux : le fait d'avoir exercé ou non une activité pendant leur recherche d'emploi, et le type de travail qu'elles recherchent.

En ce qui concerne l'activité, il y a deux cas de figure : avoir travaillé plus de 78 heures dans le mois, ou avoir travaillé moins de 78 heures, ou pas du tout.

S'agissant des types d'emplois recherchés, on en recense trois types : le contrat à durée indéterminée à temps plein ; le contrat à durée indéterminée à temps partiel ; le contrat à durée déterminée temporaire ou saisonnier.

Le ministère du travail (http://www.travail.gouv.fr/IMG/pdf/PI_0306-2.pdf) indique donc que : "Les demandes d'emploi de catégories 1 à 3 recensent les personnes n'ayant pas exercé une activité réduite de plus de 78 heures dans le mois et qui souhaitent un contrat à durée indéterminée à temps plein (catégorie 1), à durée indéterminée à temps partiel (catégorie 2) ou à durée déterminée temporaire ou saisonnier (catégorie 3). De façon analogue, les demandes d'emploi de catégories 6 à 8 recensent les personnes ayant exercé une activité réduite de plus de 78 heures dans le mois selon le type de contrat envisagé : à durée indéterminée à plein temps (catégorie 6), à durée indéterminée à temps partiel (catégorie 7) ou à durée déterminée temporaire ou saisonnier (catégorie 8)."

La catégorie 4 regroupe les personnes qui ne sont pas immédiatement disponibles ; dans la catégorie 5 se trouvent les personnes qui occupent déjà un emploi tout en en cherchant un autre.

Les statistiques communiquées par la presse ne concernent que les demandeurs d'emplois inscrits en catégorie 1, ceux qui recherchent un emploi à plein temps, à durée indéterminée, et qui n'ont pas travaillé plus de 78 heures durant le mois précédent. En mars 2006, ils étaient 2 468 600, presque 2,5 personnes donc.

Si l'on peut admettre que les personnes de la catégorie 4 (pas immédiatement disponibles) et de la catégorie 5 (occupent déjà un emploi) ne soit pas considérées comme des chômeurs, on peut se demander en revanche pourquoi les personnes recensées dans les catégories 2, 3, 6, 7 et 8 ne sont pas considérées comme des chômeurs.

La différence en termes de nombre total de chômeurs est loin d'être négligeable. On vient de voir qu'il y avait presque 2,5 millions de personnes en catégorie 1 ; les catégories 2, 3, 6, 7 et 8 recensent 1 420 600 personnes. Au total, toutes catégories confondues (sauf la 4 et la 5), on atteint 3 889 200 demandeurs d'emplois en mars 2006.

2,5 millions ou 3,9 millions... la différence mériterait une explication méthodologique, ou tout du moins, quelques précautions de présentation. Dire, comme c'est très souvent le cas, qu'il y a presque 2,5 millions de "personnes qui cherchent un emploi" en France est une contrevérité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert H. - dans robert.holcman
commenter cet article

commentaires